Attention : signez une renonciation si vous souhaitez mettre à niveau Windows 11 sur un PC non pris en charge

attention signez une renonciation si vous souhaitez mettre a niveau windows 11
  • Microsoft a publié une liste des processeurs pris en charge pour le déploiement de Windows 11 dans la version d’octobre.
  • Les utilisateurs dont les PC ne figurent pas dans la liste risquent leurs systèmes s’ils effectuent une mise à niveau.
  • Ces PC ont également été mis sur liste noire et ne recevront pas de mises à niveau de sécurité.

Si vous prévoyez de passer à Windows 11 le 5 octobre et que votre appareil ne répond pas aux exigences minimales, il est maintenant temps d’acheter l’un des appareils Surface annoncés le 22 septembre.

PC pris en charge

Microsoft a clairement indiqué qu’avec Windows 11, de nouveaux changements sont apportés. Il existe une liste des processeurs pris en charge disponibles. Les utilisateurs de systèmes non pris en charge ont la possibilité de passer à Windows 11 en installant des ISO. cependant, leurs systèmes seront laissés dans un état non pris en charge.

Des risques

Le risque de la mise à niveau est que l’état non pris en charge rendra leurs PC presque inutiles et les exposera à des risques car ils ne recevront pas de mises à jour de sécurité.

Microsoft a précisé que si ces systèmes sont mis à niveau vers Windows 11, ils ne seront plus éligibles pour recevoir les mises à jour. Le détail des mises à jour particulières n’a pas encore été publié, nous ne savons donc toujours pas si ces conditions s’appliquent également aux mises à jour de sécurité cruciales.

Renoncer

En ce qui concerne le matériel non pris en charge, les modifications ont fluctué depuis août, de sorte que les utilisateurs peuvent toujours espérer que la dérogation pourrait également changer. La renonciation s’affiche pendant le processus de configuration.

D’après les commentaires sur Twitter, il semble que les utilisateurs n’aient pas été amusés par la décision et estiment qu’il y a trop de restrictions.

Si vous n’êtes pas sûr que votre système réponde aux exigences, vous pouvez vérifier via l’application PC Health Check lancée il y a quelques jours.

Votre appareil répond-il aux exigences minimales ou êtes-vous prêt pour la dérogation ? Faites-nous savoir dans la section commentaire ci-dessous.

Laisser une réponse