Étiquette : détection

Catégories : Android

Les traqueurs Bluetooth existent depuis un certain temps maintenant, mais il semble que ce n’est que jusqu’à ce qu’Apple publie l’AirTag que les problèmes de confidentialité liés au fait d’être traqué/suivi sans le savoir sont évoqués.

La bonne nouvelle pour les utilisateurs d’Android est que vous n’aurez peut-être pas besoin de télécharger un tas d’applications tierces à l’avenir pour être averti d’un traqueur Bluetooth malveillant. En effet, un rapport et un démontage de l’APK par 9to5Google ont révélé que Google pourrait en fait chercher à créer un système de détection de suivi Bluetooth dans Android lui-même.

Cela signifie que quel que soit le téléphone que vous utilisez ou les applications que vous possédez, tant qu’il fonctionne sur Android, ces protections de détection de suivi seront intégrées à la plate-forme de manière native. Sur la base des chaînes découvertes par Google, il existe des références aux notifications que les utilisateurs d’Android pourraient recevoir sur leur téléphone, comme si un AirTag ou une tuile les suivait qui n’appartiennent pas à l’utilisateur.

Il mentionne également un appareil “Finder” mais on ne sait pas à quoi cela pourrait faire référence. L’une des raisons pour lesquelles l’AirTag d’Apple est si particulièrement efficace est que, contrairement à d’autres trackers, il ne repose pas uniquement sur Bluetooth. Au lieu de cela, l’appareil envoie un ping constant qui recherche d’autres appareils Apple autour de lui.

L’emplacement est ensuite diffusé sur le réseau Find My d’Apple, qui est généralement utilisé pour localiser les iPhones et iPads manquants, permettant ainsi aux utilisateurs d’abuser de l’accessoire pour traquer d’autres personnes. Nous ne savons pas quand Google prévoit de publier cette fonctionnalité de détection de suivi Bluetooth, mais ce sera une mise à jour bienvenue.

Source : 9to5Google


13

Catégories : Apple

Apple aurait l’intention de dévoiler une nouvelle fonctionnalité en 2022 pour ses appareils iPhone et Apple Watch qui appellerait automatiquement les services d’urgence tels que le 911 aux États-Unis immédiatement après la détection d’un accident de voiture.

Une diapositive de l'événement Apple 2017 avec Phil Schiller sur scène et une image d'une voiture en arrière-plan montrant un iPhone se rechargeant sans fil

POINTS FORTS

  • La détection des accidents de voiture serait lancée sur iPhone et Apple Watch en 2022
  • Il peut utiliser les données du capteur de mouvement et l’intelligence artificielle pour détecter un accident de voiture
  • Il n’est pas clair si la détection de crash nécessiterait un nouveau matériel
  • Apple a plusieurs demandes de brevet couvrant cette fonctionnalité

Détection de crash Apple Watch et iPhone à venir en 2022?

Selon un nouveau rapport du Wall Street Journal, la détection de crash fonctionnerait à la fois sur les appareils iPhone et Apple Watch. Lorsqu’un accident de voiture est détecté, la fonction peut appeler automatiquement les services d’urgence comme le 911. On pense que le système tire parti de l’emplacement du smartphone et des données du capteur de mouvement pour détecter les accidents de voiture. Par exemple, un changement soudain d’accélération pourrait signifier qu’un accident de voiture s’est produit.

Selon les documents examinés par la publication et les personnes familières avec la fonctionnalité :

La détection des collisions utilise les données des capteurs intégrés aux appareils Apple, y compris l’accéléromètre, pour détecter les accidents de voiture lorsqu’ils se produisent, par exemple en mesurant un pic soudain de gravité, ou « g », les forces à l’impact.

L’entreprise aurait utilisé des données de mouvement anonymes partagées par les utilisateurs d’iPhone et d’Apple Watch pour tester la fonction de détection de crash au cours de la dernière année.

Les produits Apple ont déjà détecté plus de 10 millions d’impacts de véhicules suspectés, dont plus de 50 000 incluaient un appel au 911. Apple utilise les données d’appel 911 pour améliorer la précision de son algorithme de détection d’accident, depuis un appel d’urgence associé à un L’impact suspecté donne à Apple plus de confiance qu’il s’agit bien d’un accident de voiture, selon les documents.

Apple ne sera cependant pas le premier à introduire une telle fonctionnalité.

Fonctions de sécurité similaires dans la gamme Pixel de Google

Google Pixel a une détection de crash depuis 2019, par exemple. Certaines des demandes de brevets déposées par Apple au fil des ans couvrent en effet des solutions liées à l’assistance d’urgence automatique suite à un accident de voiture. En plus de cela, il existe des applications iPhone disponibles sur l’App Store dédiées à la détection des accidents de voiture.

La fonctionnalité ressemble à une extension de diverses capacités de sauvetage qu’Apple a intégrées à son Apple Watch portable au fil du temps, comme la détection des chutes. Avec la détection de chute, la montre détecte une chute brutale lorsque l’appareil est porté au poignet. En plus de vous taper sur le poignet, de déclencher une alarme et d’afficher une alerte, la fonction peut éventuellement contacter les services d’urgence. Lire : Conseils pratiques pour utiliser Apple Maps sur votre Apple Watch

9

Catégories : Apple

Actuellement le Apple Watch est capable de détecter quand l’utilisateur a subi une chute grave, appelant automatiquement les services d’urgence si la personne ne répond pas pendant un certain temps.

C’est une excellente fonction, qui montre comment la technologie peut être utilisée pour sauver des vies.

Désormais, il est possible d’étendre cette fonctionnalité, pour détecter également un fort crash de la voiture dans laquelle se trouve la personne. C’est du moins ce que prétend le Wall Street Journal.

Selon l’article, Apple envisage de lancer ce service, qui utiliserait l’iPhone et des capteurs de montre (tels que l’accéléromètre) pour détecter quand la voiture d’une personne a été durement touchée.

Les capteurs de l’appareil peuvent détecter un changement soudain dans la force gravitationnelle (g force), indiquant qu’il peut y avoir eu un impact soudain.

En fait, Apple étudie la fonction depuis un an, collectant des données partagées de manière anonyme par les utilisateurs.

Les produits Apple ont détecté plus de 10 millions d’impacts sur des véhicules suspects, dont plus de 50 000 ont inclus un appel au 911.

Apple a utilisé les données des appels 911 pour améliorer la précision de son algorithme de détection d’accident, car un appel d’urgence associé à un impact suspect donne à Apple plus de confiance qu’il s’agit bien d’un accident de voiture, selon les documents.

C’est une fonction que les voitures les plus modernes font déjà sortir d’usine. Mais c’est génial d’imaginer qu’il peut être étendu encore plus à toute personne possédant un iPhone ou une Apple Watch.

10

Catégories : Windows

blank

Turnitine est un logiciel qui se concentre sur l’intégrité, ce qui est l’une des raisons pour lesquelles il est si incroyablement populaire dans les environnements universitaires.

L’outil identifie rapidement le plagiat en comparant des ensembles de contenus à la plus grande collection de documents académiques numérisés et en mettant en évidence les similitudes.

L’outil de similarité fourni par Turnitin Checks propose des rapports de plagiat complets. Il compare votre texte aux pages Web actives et archivées, aux travaux inclus dans le référentiel Turnitin, aux périodiques, aux revues et à d’autres publications.

Les rapports générés par cet outil donnent des informations détaillées sur les résultats des analyses de plagiat. Le score de similarité est le pourcentage de contenu plagié dans votre article.

Turnitin Similarity classe le contenu plagié en deux catégories : les correspondances et les sources. Les correspondances sont des textes qui ne sont pas tout à fait identiques, mais très très similaires. Les sources sont des morceaux de texte identiques qui proviennent d’autres journaux.

Ceux-ci peuvent être d’une grande aide car vous avez besoin de différentes solutions pour réparer votre papier. Une source peut être corrigée avec la bonne citation, tandis qu’une correspondance nécessite une lecture plus approfondie et un contenu plus original.

Turnitin Similarity est un excellent choix pour les étudiants car il est compatible avec plusieurs outils d’apprentissage tels que Blackboard learn, Brightspace, MS Teams et Moodle.

Regardons rapidement son principales caractéristiques:

  • Solution efficace de détection de plagiat
  • Mettre en œuvre la paternité basée sur des informations basées sur les données
  • Fonctionnalités de rétroaction et de notation pour faciliter le dialogue pédagogique
  • Ressources éducatives et créatives pour améliorer les compétences académiques (blogs, guides, livres blancs, etc.)

Turnitin est un logiciel sous licence qui cible les établissements universitaires. Vous ne pouvez pas l’obtenir en tant qu’utilisateur individuel si votre école ne l’utilise pas. Si vous représentez une institution et que vous souhaitez l’utiliser, vous pouvez le faire en remplissant un formulaire de demande.

?? Obtenez Turnitin

blank

Scribbr est un outil pédagogique qui compare votre document à une impressionnante base de données. Il analyse plus de 91 milliards de pages Web actives et archivées et des millions d’autres publications.

En plus de cela, les utilisateurs peuvent également ajouter leurs propres sources au vérificateur. Si vous avez utilisé de petites publications indépendantes ou des articles non publiés comme sources, vous pouvez les télécharger dans le vérificateur et les comparer avec votre article.

Il dispose d’une technologie de pointe qui lutte contre les fausses alertes de plagiat. Les analyses générées par l’IA ne sont jamais entièrement fiables et il existe toujours un risque de faux positif. L’analyse du logiciel ignore les mots et expressions couramment utilisés, ainsi que les listes de références.

De plus, vous pouvez modifier les paramètres pour exclure des articles ou des bases de données spécifiques, modifier le seuil des petites correspondances ou ignorer certains types de similitudes.

Le rapport fourni par Scribbr offre un pourcentage global de similitude ainsi qu’une liste de toutes les sources trouvées dans votre texte. Les paragraphes plagiés sont mis en surbrillance et vous pouvez cliquer dessus pour voir une comparaison côte à côte avec le texte source.

Ce logiciel est également une excellente option car il a des politiques de confidentialité claires. Certains logiciels de plagiat enregistrent automatiquement n’importe quel texte dans leur base de données pour améliorer leurs scores. Scribbr ne fait pas cela et vous permet de supprimer votre document après avoir reçu votre rapport.

Autre principales caractéristiques comprendre:

  • Assistance des agents par des experts en plagiat
  • Détecte le plagiat dans 20 langues différentes
  • Support pour les institutions et les utilisateurs individuels

Scribbr est un service payant qui facture en fonction de la taille du document. Il propose 3 options différentes et également des plans personnalisés pour les institutions.

?? Obtenir Scribbr

blank

Plagramme est un vérificateur de similarité avec une clientèle toujours croissante. Il est très apprécié pour des fonctionnalités telles que la détection de paraphrases, la correction de citations et la vaste base de données source.

Cet outil est principalement destiné aux étudiants et aux enseignants, mais il peut être utilisé sans problème par d’autres rédacteurs professionnels car il est équipé d’outils permettant de vérifier les similitudes dans tous les domaines et types de sources, y compris le contenu Web.

Plagramme propose aux utilisateurs des revues détaillées de leurs textes. Sa technologie de détection à jour vous donne des scores séparés pour la similitude, le risque de plagiat, le score de paraphrase, les citations incorrectes et les correspondances. Le score de similarité est le pourcentage global, tandis que les autres sont plus spécifiques.

Les utilisateurs peuvent facilement identifier chacun de ces problèmes dans leur texte car l’outil les met en évidence dans différentes couleurs. Vous pouvez également obtenir des liens et des comparaisons côte à côte avec les sources trouvées lors du processus de détection.

Palagramme dispose d’une très grande base de données multilingue qui couvre plus de 129 langues. Il peut facilement détecter le texte traduit, les paraphrases du texte traduit et d’autres problèmes similaires. Il serait reconnu comme l’outil national de lutte contre le plagiat dans plusieurs pays.

Des citations incorrectes peuvent également créer des problèmes avec votre article. Palagramme s’en occupe également. Il détecte toutes les citations et utilise les faits saillants pour les commentaires. Les surlignages verts signifient que vos citations sont correctes et le violet signifie que vous devez les ajuster.

Autre principales caractéristiques comprendre:

  • Partage des options entre élèves et enseignants
  • Forfait gratuit pour les enseignants
  • Interface multilingue

Plagramme est un service payant. Il facture en fonction de la taille de votre texte. Vous pouvez l’essayer gratuitement pour un texte de taille limitée.

?? Obtenir un plagramme

blank

Vérificateur Dupli est un logiciel anti-plagiat basé sur le Web. Il est très simple d’utilisation et intuitif et offre de multiples options pour insérer votre texte.

Vous pouvez soit coller votre texte à partir de votre document original et l’insérer dans la zone de texte de la page principale, télécharger le fichier texte (prend en charge .tex, .txt, .doc, .docx, .odt, .pdf, .rtf), ou insérer une URL de page Web.

Dupli Checker fonctionne de la même manière que les autres logiciels de cette liste. Il fouille dans sa base de données les similitudes entre votre texte et le contenu précédemment publié. Il peut être utilisé pour tous les types de texte, y compris les articles universitaires, les articles de blog ou les essais. Il fournit des résultats en pourcentage.

Ce logiciel s’engage également à protéger votre vie privée. Il n’enregistre pas les documents que vous téléchargez et s’assure d’en supprimer toute trace une fois que vous avez terminé de vérifier les résultats.

Cet outil dispose également d’une fonction de vérification grammaticale qui met en évidence les fautes d’orthographe ou les erreurs de grammaire.

Il peut détecter les similitudes de texte dans 7 langues différentes. Il peut détecter les traductions et les paraphrases risquées sur le Web et dans plusieurs types de publications.

Dupli Checker dispose d’une fonction automatisée qui peut vous aider à améliorer votre texte. La fonction Make it Unique peut réécrire votre texte sans plagiat. Cela peut être une très bonne option pour gagner du temps.

Autre principales caractéristiques comprendre:

  • Détection ultra rapide
  • Met en évidence les paragraphes plagiés avec un codage couleur
  • Identifie les phrases et expressions en double

Dupli Checker est un outil gratuit. Il peut être utilisé immédiatement, sans aucune inscription. Vous n’avez besoin que d’une bonne connexion Internet.

Obtenez Dupli Checker

À l’ère de la technologie dans laquelle nous vivons, un outil logiciel de vérification du plagiat est vraiment nécessaire pour la protection du droit d’auteur. Dans de nombreux cas, le plagiat peut entraîner des poursuites, des accusations criminelles et parfois même l’emprisonnement.

Même si vous commettez un plagiat involontaire, il sera toujours considéré comme du plagiat aux yeux de la loi, et c’est très important de s’en souvenir.

Utilisez l’un de ces outils de confiance, selon vos besoins, et éliminez le risque d’être pénalisé pour plagiat.

En utilisant un logiciel de plagiat, vous serez en mesure de vous assurer que votre contenu est 100% original.

Nous espérons que nos recommandations vous ont été utiles. Pour plus de suggestions, veuillez accéder à la section commentaires ci-dessous.

16

Catégories : Apple

En août, avec le moins de fanfare possible, Apple a annoncé un trio de nouvelles fonctionnalités à venir sur iOS 15, iPadOS 15, macOS 12 Monterey et watchOS 8. Il y en a trois au total, chacune relevant du nouveau de la société, efforts concertés pour aider à protéger contre la maltraitance et l’exploitation sexuelle des enfants. Et bien que les fonctionnalités soient considérées comme une évolution positive en général, en ce qui concerne les spécificités de l’une des nouvelles fonctionnalités, il y a eu beaucoup de recul. Et apparemment ça a marché.

Aujourd’hui, Apple a annoncé qu’il retardait le déploiement de ses fonctionnalités de sécurité pour les enfants. Cela inclut plus d’informations sur l’exploitation sexuelle des enfants, la possibilité de surveiller lorsqu’un jeune envoie ou reçoit des photos potentiellement explicites, et l’outil de détection de matériel d’abus sexuel d’enfants (CSAM) – qui scanne la bibliothèque de photos iCloud des utilisateurs pour rechercher des hachages connus liés directement au CSAM. C’est cette dernière caractéristique qui a suscité la majorité des critiques de la part des ressources et agences extérieures. Certains pensent que c’est une pente glissante, malgré tous les efforts d’Apple pour faire l’éloge des nouvelles fonctionnalités, essayer de montrer comment Apple ou quiconque ne peut en abuser, et sinon essayer de vendre ces nouvelles fonctionnalités comme une bonne chose dans l’ensemble.

Mais, dans un effort pour apaiser ceux qui ont pris ombrage de la ou des nouvelles fonctionnalités, Apple a confirmé qu’il retardait le déploiement pour “prendre plus de temps” pour “apporter des améliorations”. Vous pouvez voir la déclaration complète d’Apple sur le retard ci-dessous.

Déclaration d’Apple :

Le mois dernier, nous avons annoncé des plans pour des fonctionnalités destinées à aider à protéger les enfants contre les prédateurs qui utilisent des outils de communication pour les recruter et les exploiter, et à limiter la propagation du matériel d’abus sexuel d’enfants. Sur la base des commentaires des clients, des groupes de défense des droits, des chercheurs et d’autres, nous avons décidé de prendre plus de temps au cours des prochains mois pour recueillir des commentaires et apporter des améliorations avant de publier ces fonctionnalités de sécurité des enfants d’une importance cruciale.

Comme indiqué dans la déclaration, le plan visant à examiner ces fonctionnalités et à les ajuster si nécessaire prendra un certain temps, Apple se donnant au moins quelques mois pour régler les problèmes. Il n’y a pas de nouveau calendrier pour un lancement, bien sûr, et il va de soi qu’Apple sera probablement encore plus transparent sur ces fonctionnalités à l’avenir. Mais seul le temps nous le dira sur ce front.

En guise de rappel, Apple dit avoir conçu son outil de détection CSAM, qui, encore une fois, analyse une photothèque iCloud à la recherche de hachages connus, en gardant à l’esprit la confidentialité de l’utilisateur final. Voici comment l’entreprise l’a dit lorsqu’elle a initialement annoncé cet élément particulier des nouvelles fonctionnalités de sécurité pour enfants :

La méthode d’Apple pour détecter les CSAM connus est conçue en tenant compte de la confidentialité des utilisateurs. Au lieu de numériser des images dans le cloud, le système effectue une correspondance sur l’appareil à l’aide d’une base de données de hachages d’images CSAM connus fournis par le NCMEC et d’autres organisations de sécurité des enfants. Apple transforme davantage cette base de données en un ensemble illisible de hachages qui est stocké en toute sécurité sur les appareils des utilisateurs.

Avant qu’une image ne soit stockée dans iCloud Photos, un processus de correspondance sur l’appareil est effectué pour cette image par rapport aux hachages CSAM connus. Ce processus de correspondance est alimenté par une technologie cryptographique appelée intersection d’ensembles privés, qui détermine s’il existe une correspondance sans révéler le résultat. L’appareil crée un bon de sécurité cryptographique qui code le résultat de la correspondance ainsi que des données cryptées supplémentaires sur l’image. Ce bon est téléchargé sur iCloud Photos avec l’image.

Alors, que pensez-vous de la décision d’Apple ? Vous pensez que c’est la bonne décision ?

13