Apple passe au crible les e-mails iCloud pour les crimes. C’est bien? » Blog iPhone

L’un des points forts des campagnes d’Apple ces dernières années a été l’accent mis sur intimité.

Tant les annonceurs que les dirigeants eux-mêmes n’ont jamais manqué une occasion de pousser la concurrence, ce qui implique que des services comme Google et Amazon lisent constamment le contenu de nos e-mails et de nos photos, pour alimenter le Big Data de la publicité.

Avec Apple, cela n’arrive pas. C’est du moins ce qu’elle nous a toujours fait croire.

Mais la nouvelle récente selon laquelle la société Apple fouine en fait les e-mails iCloud à la recherche d’images liées à la pédophilie est quelque chose qui renverse tout le discours qu’elle a elle-même prêché pendant des années.

Doit-on s’inquiéter à ce sujet ?

Bien sûr, la pédophilie est quelque chose de grave et doit évidemment être combattue avec toutes les forces possibles. Ce n’est absolument pas à discuter ici.

Cependant, le fait qu’une entreprise fouine le contenu de tous nos e-mails est assez inquiétant, surtout quand cela crée le mythe que cela n’arrive pas.

Parce que?

Parce qu’il n’y a aucune garantie qu’à un moment donné, ce type de pratique ne sera pas utilisé pour fournir d’autres informations sur l’utilisateur. Il n’y a aucune garantie qu’un État faisant autorité n’exigera pas d’Apple qu’il se conforme aux « lois nationales applicables ». C’est d’ailleurs l’excuse donnée aujourd’hui lorsque l’entreprise oppose son veto à certaines libertés d’expression dans l’App Store chinois.

Il est très facile pour les gouvernements d’utiliser des « artifices » pour qualifier de délit tout ce qui va contre leur volonté. Et avoir la possibilité de regarder ce que chaque citoyen envoie et reçoit, cela devient un énorme outil de contrôle.

Pour cette raison, il est très dangereux pour Apple de créer ce type d’instrumentation, peu importe la noblesse de leurs intentions.

Les criminels trouvent toujours des moyens alternatifs pour continuer à commettre leurs crimes. Cependant, l’utilisateur honnête et commun, comme nous, se retrouve vulnérable à ce type de « passerelle » créée par l’entreprise.

que peut-on espionner

Apple rapporte que les e-mails iCloud stockés sur les serveurs ne sont pas cryptés, ce qui permet à l’entreprise de pouvoir analyser s’il existe du matériel de nature criminelle. Cependant, il n’en va pas de même avec la sauvegarde iCloud, qui est cryptée.

Les messages iMessage ont également un cryptage de bout en bout, ce qui empêche les intermédiaires d’accéder aux messages.

C’est-à-dire que si vous n’utilisez pas la messagerie iCloud, vous n’avez théoriquement pas à vous soucier de l’espionnage de la société dans vos e-mails.


Le gros problème est de savoir qu’Apple fouille dans iCloud depuis 2019, sans jamais être clair là-dessus. Aujourd’hui, elle ne nie rien de tout cela, mais c’est quelque chose qui peut ébranler la confiance que nous avons dans l’entreprise, quand elle prêche si sincèrement un drapeau de respect de la vie privée.

La polémique est lancée.

Laisser une réponse